Meet Megan & Victoria
Montreal Canada 

 

Victoria

My name is Megan. I was diagnosed with scoliosis in 2013. While my daily activities are not affected by my scoliosis, it has caused me some pain. Living with scoliosis has however motivated me to take better care of my body. Working with my physiotherapist and at home has allowed me to live normally and fully with it.

For many of us living with scoliosis, it has become a dominating preoccupation and perhaps, a body image issue. As a teenager, I was already a little self-conscious about my body and the changes it was undergoing, and scoliosis became another insecurity. Therefore, I want to help other girls that have been diagnosed with this to live normally with it and increase their self-confidence. Encouraging one another and talking about it will help us cope. Hopefully, this will allow us to realize that scoliosis can in a way, be overcome.

As for me, my hobbies go from reading, writing, and makeup to spending time with my friends, family and dog. Traveling the world is what I hope to see in my future as well as serving others through my career in healthcare. I enjoy helping people and hope to come together with girls from Montreal/Quebec to make our scoliosis experience a positive and enriching one.

 

Je m’appelle Megan. En 2013, j’ai été diagnostiquée avec une scoliose. Alors que mes activités quotidiennes ne sont pas affectées par ma scoliose, elle me cause toutefois une certaine douleur. Cependant, elle me motive à prendre soin de mon corps davantage. Le travail entrepris avec ma physiothérapeute ainsi que celui réalisé chez moi me permettent de vivre normalement et pleinement avec elle.

Pour la plusieurs d’entre nous vivant avec une scoliose, elle devient une préoccupation dominante et peut-être, un problème d’image corporelle. Lorsque j'étais adolescente, j'éprouvais un manque de confiance par rapport à certaines choses, et ma scoliose est venue allonger ma liste d'insécurités. Voilà pourquoi aider d’autres filles atteintes de scoliose à vivre normalement et en toute confiance, malgré leur diagnostic, me tient à cœur. S’encourager et discuter nous aideront à la surmonter, sans doute. J’espère qu’en faisant ainsi, nous comprendrons qu’elle peut, en quelques sortes, être vaincue.

Quant à moi, mes loisirs vont de la lecture, l’écriture et le maquillage aux temps avec mes amis, ma famille et mon chien. Voyager est ce qui m’attend, je l’espère bien, dans mon avenir, en plus de servir les autres par ma carrière en santé. J’aime aider et j’espère pouvoir me réunir avec les filles de Montréal/Québec pour faire de notre expérience avec la scoliose une expérience positive, valorisante et enrichissante.

 

My name is Victoria. I was diagnosed with scoliosis at the age of 12. As my curves got worse within a year of diagnosis, I was put into a brace. It wasn’t easy starting the seventh grade with a brace. Most girls my age were experimenting with make-up while I was trying my best to conceal my brace with as many layers of clothing as I could find. Throughout seventh grade, I sheltered myself from people because I was too ashamed of my brace. After following the guidelines from my orthopedic surgeon, I still needed surgery. I tried physiotherapy, chiropractors and massages to reduce my pain and to prevent surgery.

 

It was during these years, that I began to be more active in my life. In order to reduce pain, mostly in my lower back, I took up swimming, Pilates and yoga which I still do today. I found my Pilates instructor Cassey Ho on YouTube. For a girl with a curved spine, back pain and low self-esteem Cassey’s positivity really helped me.

 

Eventually, I went for surgery when I was 17 right before graduation and prom. I was lucky enough to have amazing support from family and friends which allowed me to graduate on time and even go to prom in heels. I thought I was done with scoliosis for good when I threw away my brace after surgery. I told myself I’m never going to speak of this experience again and just leave it in my past. However, when I finally had my diploma in my hand, it was then that I realized my scoliosis was not my enemy but a part of who I was and who I will always be. This lead me back to the Shriner’s Hospital for Children’s in Montreal but this time as a volunteer. I learned about Curvy Girls a month after my 21st birthday. I noticed how strong of a community it was and wished I knew about it sooner. I am happy to be a part of such a wonderful community.

My hobbies vary from reading and writing to Pilates and yoga. I love to spend time with friends and go for walks with my dog. Traveling is a big passion of mine and hope to visit all the countries in the world.

When I found out about my scoliosis, nobody around me had it and I felt very alone. As group leader, I can help empower girls and allow them to embrace their curve instead of being ashamed. I want to be a group leader so younger girls going through scoliosis do not feel alone like I did.

 

Je m'appelle Victoria. On m'a découvert une scoliose à l'âge de 12 ans. Mes courbes se sont aggravées ; un an après avoir été diagnostiquée, j'ai dû porter un corset. Ce n'était pas facile de commencer la septième année avec un appareil orthopédique. La plupart des filles de de mon âge s'essayaient à se maquiller, tandis que je faisais de mon mieux pour cacher mon corset. Durant toute la septième année, je me suis protégée des personnes qui étaient trop gênées par corset. Après avoir respecté les directives de mon chirurgien orthopédique, on m'a quand même dit que je devais subir une opération.

 

J'ai tenté la physiothérapie, les chiropraticiens et les massages pour réduire ma douleur et pour prévenir la chirurgie. C'est au cours de ces années que j'ai commencé à être plus active dans ma vie. Pour diminuer la douleur, en particulier dans le bas du dos, je me suis inscrite à la natation, au Pilates et au yoga, que je pratique encore aujourd'hui. J'ai trouvé mon instructeur de Pilates, Cassey Ho, sur YouTube. Pour une fille avec une colonne vertébrale courbée, des douleurs dorsales et une faible estime de soi, la positivité de Cassey m'a vraiment aidée.

 

J'ai dû me faire opérer à l'âge de 17 ans, juste avant la remise des diplômes et le bal de fin d'année. J'ai eu la chance d'avoir un grand soutien de ma famille et de mes amis, ce qui m'a permis d'obtenir mon diplôme à temps et même d'aller au bal de fin d'année. Je pensais en avoir fini pour de bon avec la scoliose lorsque j'ai jeté mon corset après mon opération. Je me suis dit que je ne parlerais jamais de cette expérience et que je la laisserais dans mon passé. Cependant, lorsque j'ai enfin eu mon diplôme en main, j'ai réalisé que ma scoliose n'était pas mon ennemi, mais une étape de ce que j'étais et de ce que je serai toujours. Cela m'a amené à retourner à l'hôpital Shriner's pour enfants de Montréal, cette fois en tant que bénévole. J'ai appris à connaître Curvy Girls un mois après mon 21e anniversaire. J'ai remarqué à quel point la communauté était forte et j'aurais aimé le savoir plus tôt. Je suis heureuse de faire partie d'une communauté aussi merveilleuse.

Mes loisirs sont variés : lecture, écriture, Pilates et yoga. J'aime passer du temps avec mes amis et faire des promenades avec mon chien. Les voyages sont une de mes grandes passions et j'espère pouvoir visiter tous les pays du monde.

Lorsque, j'ai découvert ma scoliose, personne autour de moi ne l'avait et je me suis sentie très seule. En tant que responsable de groupe, je peux aider les filles à avoir confiance en elles et leur permettre d'accepter leur courbe au lieu d'en avoir honte. Je voulais être responsable de groupe pour que les petites filles qui souffrent de scoliose ne se sentent pas seules comme je l'ai été.